Investir, pourquoi faire ?

Des salaires figés, des prix à la hausse, un taux de chômage toujours au beau fixe et des gouvernements qui s'obstinent à croire qu'on relance un pays en étranglant ses sociétés et ses citoyens. Le cocktail médical néolibéral est détonant. Et le fait est qu'il ne fonctionne nulle part en Europe, ni dans les pays su Sud : l'Espagne, la Grèce, le Portugal voient leurs rentrées diminuer tandis que leur économie ne cesse de s'affaisser ; ni dans les pays du Nord comme la Grande-Bretagne, où l'on coupe dans tous les budgets sociaux sans perspectives de lendemains radieux...

On le voit également avec l'effondrement de l'économie-casino à Chypre. Un scénario catastrophe tant pour les investisseurs que pour la population, scénario qui présente le risque de se reproduire ailleurs, dans toutes places financières 'opaques' liées à certains pays européens : Malte, Jersey, Luxembourg, Guernesey… sans compte les débutants du domaine que sont la Slovénie et la Lettonie. Bref, du bonheur en perspective...

Tout ca pour vous dire que, pour vous et moi, citoyens lambdas, l'avenir en s'annonce pas rose : l'Europe et ses dirigeants semblent incapables de remettre en question leurs dogmes idéologiques et ce quand bien même toutes les données économiques leur donnent tord. On dirait que chez ces gens là (merci Grand Jacques^^), on préfère sacrifier un continent entier plutôt que d'admettre qu'on puisse s'être trompé et, d'enfin, corriger le tir.

Que nous reste-t-il alors ? Peu de choix en fait : subir ; protester tout en sachant que planqués derrières murs et boucliers, les puissants s'en fichent éperdument ; ou, enfin, aller là ou le vent nous pousse... OK, vous me direz que ce vent là nous pousse vers l'abime. Ce n'est pas faux, mais tant qu'à y aller autant le faire en fanfare et essayer d'en tirer le maximum immédiatement, n'est ce pas.

Comment ? Simplement, en jouant avec le système, en s'immergeant dans son cœur ardent et en participant activement à ce qu'il propose de pire : l'investissement financier. En effet, depuis quelques années, investir en bourse n'est plus réservé aux seules institutions financières et bancaires. Monsieur tout le monde, vous, moi et le voisin de pallier, peuvent, au travers d'acteurs financiers dédiés, participer à la grande loterie boursière et ce via des plateformes de négociation accessibles en ligne à toute heure du jour et de la nuit.


  • Des solutions d'investissements complètes et performantes.
  • Une manière directe d'investir en bourse, sans devoir confier son argent à une banque ou une institution financière.
  • Des avantages spécifiques, comptes, bonus, tutoriels, chat... adaptés au niveau de connaissance de chacun.
La monnaie n'est qu'un parasite dans le fonctionnement de l'économie de marché et de la banque. Un parasite dangereux, à domestiquer, parce qu'on ne peut pas l'éliminer.
Jacques Attali

Actualité